AUTRE DEFINITION

30082010

D’après la théorie de l’évolution de Darwin, le baraki (ou Homo vulgaris barakus wallonensis) est l’évolution dégénérative finale de l’Homo Sapiens Sapiens. Certaines régions (au hasard, Liège, Charleroi,… et même Liège, Charleroi) sont actuellement peuplées essentiellement de barakis.

Personnalité

Le baraki possède un très grand humour que seuls les vrais barakis peuvent comprendre ( ex :  » Et tu vois, là, il m’a dit : Hier j’ai mangé des chips et des chiques !  » j’étais morte de rire, je n’en pouvais plus, t’imagines comment c’est trop fort ! ) --> Où est la feinte ? :/ Il est évidemment doté d’une très grande intelligence, du style 1+1=11. Il se croit le plus beau et est persuadé que quiconque lui résiste est un … baraki ! Le baraki ignore qu’il est un baraki et pourtant les signes ne trompent pas. Le baraki a tendance à traiter toutes les personnes différentes de lui en baraki. La femelle baraki se croit sexy en boîte, et pleure si par pur hasard une  » chanson  » de Diam’s passe durant cette soirée. Il pense pouvoir attirer toutes les personnes du sexe opposé grâce à ses cris, mais, bien entendu, seuls les barakis répondent à ces cris qui lui semblent irrésistibles. Les barakis confondent les villes et les monuments ainsi que les pays (ex. : les tours du World Trade Center à Londres). Les barakis adorent fumer dans les bois, généralement dans un trou naturel où le monde leur fout la paix. Les barakis ont tendance à attirer les personnes bourrées… Cette personne, ne sachant plus se contrôler, tire son coup (oui, le baraki est très ouvert aux diverses propositions qui s’offrent à lui). Le lendemain matin, cette personne, ayant repris ses esprits, prend conscience de l’endroit dans lequel il a atterri (une poubelle, une caravane, ou encore un chalet pour 28 personnes dans 2 pièces) et part le plus vite possible en y abandonnant toutes ses affaires personnelles qui seront dès lors contaminées par la baraki’attitude !

La caractéristique principale d’un « baraki-fumeur » qui ne s’assume pas est qu’il fume dans des ruelles peu fréquentées(pour éviter de se faire remarquer), masque l’haleine avec un poignée de Tic-tac à la menthe et enfin, masque également l’odeur de clope sur ses habits en se baignant d’Axe avant de pénétrer dans l’enceinte de l’école.

Bestiaire/Localisation

Les barakis se trouvent à l’état naturel en Europe occidentale (jackys, wesh, ronis,…), aux Etats-Unis (southern barakies,northern barakies, inbread rednecks, hobo, local yockle) et en Afrique (Bwana baraki).La plus grande réserve de barakis se situe dans la région de Bruxelles et de Charleroi (Belgique) ou encore S’raing (Liège), généralement aux alentours de Sclessin. Notons aussi la petite ville de Remouchamps-Sougné (Les troupeaux sont souvent localisés dans Sougné, en dessous du pont de l’autoroute, près du GB) est tout particulièrement infestée par un dérivé des Barakis : les Canannes (mix Baraki – Fermier) Ils sont présents presque partout dans le Borinage, pauvre région sinistrée du Hainaut. Attention ne surtout pas oublier le Karé base incontournable de la prolifération intenable de ce monde baraki….

Lieu de vie

Les barakis n’hésitent jamais à délaisser leur « repaire » pour plusieurs endroits très appréciés.

  • l’abreuvoir : s’abreuver est une activité primordiale pour le baraki, on le retrouvera donc dans des lieux de rassemblement où l’on sert certaines boissons fermentées à base de houblon. Ces endroits sont reconnaissables par la pancarte « Jupiler » ou « Maes » qui les surmonte (Les plus pauvres se contenteront de Carapils). Ces abreuvoirs (communément appelés bistrots) servent aussi à la communication des nouvelles chez les barakis.

ex.: ‘ » tchu’ tî le baril de biééére a encore augmenté  »

  • le stade : se divertir est un besoin primaire du baraki, il se plaît donc à assister à des combats où d’autres barakis se battent en courant après une balle. Les règles de ce jeu primitif sont assez complexes et se prêtent à d’intenses discussions appréciées du baraki.

ex.: Fatcha ! Kévin était hors-jeu et en plus il a fait un penalty sur Marcel ! En général une variante du bistrot est située aux alentours des stades : la buvette

  • la friterie (ou friture) : premier lieu de sustentation pour le baraki. Son alimentation est principalement composée de frites, fricandelles, poulycrocs, hamburgers… tout cela est principalement assaisonné avec de la mayonnaise ou de la sauce andalouse, bien qu’il préfère souvent la sauce samouraï, manger de la sauce piquante augmenterait en effet sa virilité. Il arrive que le baraki se nourrisse aussi chez lui.
  • chez lui : le baraki aménage son « repaire » de différentes façons mais tous les repaires de barakis ont quelques points communs : le mini-bar,l’écran plat,le jardin non entretenu,le garage non rangé et la porte d’entrée grande ouverte afin d’exposer (aérer) son intérieur joliment décoré.

Elle est riche en matières grasses ; tout ce qui sort de ce groupe est interdit sous peine d’amincissement ! Sont consommés régulièrement : Les frites (bien grasses et salées !), les chips, les chiques (bien sucrées, là, tu vois ?!), les boissons sucrées (si possible les marques n°1, c’est moins cher, donc ils peuvent en acheter plus !), …

Sa famille

Baraki un jour, baraki toujours ! Le baraki fait partie d’une famille de barakis et si par pur hasard il s’apercevait qu’une personne de son entourage n’est pas un baraki, il en ferait une affaire d’Etat et ferait tout pour qu’il s’échappe de cette famille (si ce n’est pas déjà fait !)

Ex : Oué putééé, mais kestu fou ici, toi ? Vazi, dégage jté veu po,kay ?! Vazi, bouge ou j’te pète tes dents dans l’mur d’la voisine ! (oui, le baraki est très bagarreur !)

Le baraki aime la diversité et l’exotisme des prénoms et choisira pour ses enfants en fonction des séries télévisées ou de la Star ac’ : Kevin, Johnny, Jordan, Jason, Morgan, Cindy, Britney, Shirley, Djessica (avec un D pour être sûr qu’on le prononce comme il se doit)… avec la prononciation barakie qui s’impose.

Sa vie amoureuse

Les barakis ont eux aussi droit à l’amour, c’est pourquoi, les barakis s’insultent et se disputent (rite d’accouplement) puis se MARIENT entre eux (oui, c’est obligatoire de se marier lorsqu’on est un baraki !). Ils font ensuite (ou même avant) une ribambelle de gosses, histoire de ne pas devoir travailler et vivre tranquillement dans leur taudis en profitant des allocations familiales.

Culture

Bien que très primitive, la culture barakie dépasse totalement celle de l’humain normal par sa diversité et son non-sens. La culture barakie est paradoxale car elle lui permet à la fois de se distinguer et de rentrer dans le « moule baraki ».

  • cinéma : les films conseillés par Ciné-Télé-Revue, les films de Jean-Claude Vandamme, les films de Steven Seagal, les films pornos ou autres « Fast and Furious »
  • musique : André Rieu, le rap (musique à 50cent, soit moins d’un franc), la house, Claude Barzotti, RNB
  • évènements : le salon du tuning, le salon Batibouw, le salon des arts ménagers, le NRJ in the Park, le racket, les foires et fêtes de quartiers ou kermesses dans le langage baraki, d’où l’insulte désormais célèbre : » barakis d’kermesses ! »
  • télévision : la MTV-culture (Next,Dismissed,Pimp my Ride), les programmes RTL, le porno du samedi soir sur Be Tv (ou AB3 car c’est gratuit)
  • littérature: « Hein ? Quel mot t’as dit m’gamin ? »
  • informatique : « Win dows un jour Win dows toujours c’est fait pour moi car je suis win….ner avec (ah,ah,ah) »

Langage

 

AUTRE DEFINITION  180px-2124302031_small_4

 


« L’hortaugraffe » baraki.

La langue barakie (le baraki) se distingue par un vocabulaire basique, une grammaire aproximative, une prononciation étrange et un grand nombre d’expressions idiomatiques.

« Bonjour » = Ké novel ?

« Je te trouve vraiment très jolie » = J’me branle sur ta tof tous les swèrs.

« Cette fille est séduisante » = Tèèèèè ti mfé triker ?

« J’ai froid » = Putin ti ça caille

« Il m’a regardé alors je lui ai répondu » = Il cherchait la fight alors j’lui ai collé un fuck

« Tu m’ennuies » = Appelles tes potes j’ai pas envie de maquer dans le vide ?

« Zut » = Mes cou***** | puté | focrevé| VASTIFÉ CORRAREDJIIII tè

« Damned » = Tain dsa rass tè

« As-tu l’heure ? » = Vas-y file ton porte-feuille et ton gsm sinon t’es mort

« J’ai été cherché de l’argent au self » = J’lé rackétté le bankodak

« Merci » = va t’fai enculer gros cau !!!

« Pourrais-tu arrêter de me déranger ? » = M’cass né les couilles hein !

« Pour l’accouchement on m’a fait la péridurale » = je m’suis accouchée avec la périscopale

« Ce soir nous allons au restaurant » = on va ké des frétes !

« Bon appétit » = J’ai facile manger à caus que ça me goute biéé

« Je peux vous aider ? » = Skia tu mcherch pédé ?

« … » = Ééééé !! t’as pas une cigarette ?

Le baraki ne s’exprime que grâce à des onomatopées du style : Oué, putééé, neni, di dju, nin vrai ti, wouafti, minga ti, vascrevé… Je vous laisse imaginer la suite de ce langage très diversifié ! Si par hasard le baraki doit prononcer une phrase plus longue il prendra d’office l’accent de sa région (pour ma part, la région liégeoise !) Lorsqu’il raconte une histoire le Baraki signale la ponctuation. Les virgules et les points se disent « Quoi », »Tu vois », « J’di », « Y’m di » et « Jui di », « Distelle », « Disti ».

Ex : Oua puté, hier m’fi ta ma mère qué ma fè une dcé puté dscine parce qué dji n’avé nin mangé les tométe ! Neni ti kimin veu tu qui jmange soula cé nin calorik !

Le baraki est parfois poète: El version papy: Chui tombeu dins l’cuvette, (traduction:une cuvette, c’t’ in trou) Ej minquois d’m'etourdiwr, (j’ai failli m’evanouir) Ej m’ai prit une rawette, (je m’suis prit une goutte, ici un godet) Et allois m’indormiwr. El version grivoise: Chui tombeu dins s’cuvette, (son trou) Elle minquois d’etourdiwr, Ej lui ai mi une rawette (une goute d’autre chose, que j’vais dire) Et allois m’indormiwr.

Mooonh, queu biau powem.

Habillement

 

180px-Se3th4do

 


Un baraki typique.

Vous pouvez reconnaître un baraki en grande partie grâce à sa tenue vestimentaire ! Il en existe plusieurs types, mais je vais vous en décrire un en particulier, le baraki provoquant, façon fille ! La plupart des barakis sont soit gros, soit fil de fer ! Imaginez vous le baraki gros, en mini-jupe jeans (oui oui, les cuisses sont très visibles !) avec des bottes noires à lacet dans lesquelles il marche de la même façon qu’un pingouin… Au-dessus, une blouse très moulante accompagnée d’une ceinture mettant en valeur les multiples bourrelets de graisse… (désolé, c’est ce qu’on a pu constater…) Pour comble, il est nécessaire et très IMPORTANT de porter un bandeau d’une couleur totalement différente des vêtements que le baraki portent… Évidemment, le baraki se trouve très fashion, et très stylé. Chaque baraki a son propre style, cependant, il n’est pas interdit de s’échanger des idées entre baraki. Le baraki mâle porte généralement un jogging, des baskets et des casquettes (attention, façon barakie !) En général, pour la barakie femelle, les vêtements doivent provenir des modes précédentes (cela peut remonter jusqu’à la mode des singes !). Les volumineuses aiment accentuer leurs rondeurs : collant à pois, et dessus stretch moulant à rayures.
De bas en haut, l’habillement du baraki se compose de :

  • chaussures Lacoste ou Nike ;
  • chaussettes relevées, surplombant le pantalon ;
  • Bonnet façon verge de pénis ;
  • training rentré dans les chaussettes ;
  • t-shirt volé Lacoste ou Nike ;
  • un ensemble généralement noir ou plus souvent blanc, sinon une phrase Playboy, de puta madre, Mafia, « Un pastis, deux pastis, trois pastis » ou FBI (Famous Beer Inspector) marqué sur leur t-shirt rose ;
  • cheveux courts trempés dans de l’huile friture ou du gel bon marché ;
  • casquette Lacoste ou Nike légèrement déposée avec soin sur la tête.

On aura aussi:

  • un t-shirt Zeeman rose
  • une jupe verte Aldi
  • un legging vichy bleu et rose Zeeman
  • des tong/des baskets Nike encrassées
  • un bandeau à cheveux assorti à… rien du tout Ou simplement les cheveux gras au naturel
  • on peut aussi avoir un baraki en jeans, bien sur déchiré, et acheté chez Zeeman pendant leurs soldes

Pour le baraki-fermier:

  • salopette bleue (à l’origine, maintenant c’est plutôt brun/vert) puant le fumier/la bouse
  • des chaussures trouées, imprégnées de crasse
  • une pipe, ou vieille cigarette roulée
  • une casquette d’ouvrier assortie au « bleu » de travail

Pour reconnaitre un « Baraki », seul 3 ou 4 caractéristiques sont nécessaires.

Les barakis de classe mondiale revêtent généralement des lunettes loupes du plus bel effet.

Sa scolarité

 

180px-2168939121_small_1

 


Les notes de comportement d’un baraki.
Comme nous avons pu le constater, le baraki est doté d’une très grande intelligence, ce qui l’obligerait apparemment à se servir d’anti-sèches d’une discrétion hors du commun (comment ils font ? On ne le sait pas !). Et évidemment, il faut bien entendu que le baraki se vante de ses points/poings auprès des personnes ayant réellement étudié et obtenant une cote moins belle que lui… (le baraki aime voir les autres culpabiliser). Sachez que si jamais (je dis bien « si ») un baraki arrive à vous dépasser sur une interro’, la honte suprême s’abattra sur vous ! Les barakis vont massivement aux sections techniques ou professionnelles. Et ils arrivent encore à doubler… De toute manière, leur objectif est leur 18e anniversaire, afin de pouvoir quitter l’école et de sinscrire au chomage pour y faire une longue carrière, comme tout le monde à la maison.

Récente polémique et traité de Geneviève

Suite aux plaintes et aux actions simultanées des extrémistes flamands envers les Barakis, Josèy Manuèèèèèl Barrakioso (Président de la Commission barakie, Représentant du Barakisme au Siège des Nations Unies et au Traité de Kyoto) a annoncé que des mesures draconiennes allaient être mises en place pour prévenir toute atteinte au bien-être de la gente barakie. Parallèlement, Jacky Van Pompel a réaffirmé son appartenance à la classe barakie en invitant toute la population wallonne à se restaurer gratuitement (pour la modique de somme d’un petit vice de procédure sur leur déclaration d’impôt) à Charleroi, déclarant que William Duncker et Mémé Loubard seraient de la partie. A la Convention de Geneviève, un nouvel amendement a été adopté à l’unanimité en faveur de la mise en place d’une réserve naturelle de Barakis afin que ceux ci s’épanouissent. Cet amendement interdit, entre autres, de fermer les bistrots, buvettes et autres lieux de rassemblement du Baraki primaire, instinct grégaire.

Moyen de transport du baraki

La voiture du baraki n’est pas seulement son moyen de locomotion, elle est une entité vivant en symbiose avec lui ; elle est aussi un signe distinctif de son affirmation dans le groupe. C’est pourquoi il est fréquent qu’il se livre à une activité appelée tuning. La voiture du baraki émettra souvent des cris tribaux qui font sursauter toute la rue (BOUM BOUM ! LET’S GET IT ON ! BOUM BOUM) plus l’installation sonore arrive à saturation, plus le baraki est content. Quasi tous roulent en Honda Civic, VW Golf ou Polo double pot Remu…ne pas oublier l’AIXAM TUNEE !!!Si le baraki conduit une autre de ces voitures, c’est qu’il a hérité de celle de papa. Le baraki aime aussi montrer ses « airmax » en marchant aux cotés de sa femelle et de ses 6 gosses (minimum) dans les quartiers mal fréquentés. Les barakis adorent aller à l’école (?!) à moto, plus elle fait du bruit, plus la satisfaction du baraki devient extase.

Sa présence dans les transports en communs

Media:http://www.youtube.com/watch?v=Tei2uVOFN9o

Le baraki dans le bus est souvent agressif avec les passagers. Par exemple, il racket les plus petits que lui, s’assied toujours dans le fond le GSM hors de la poche et volume à fond sur une musique de Diams ou de Sefyu – dont on a rien à foutre et qui constitue à une contribution à la pollution sonore.

Dans le bus le baraki s’assied toujours dans le fond, car il veut se sentir supérieur avec sa grosse veste G-Star (volée), son GSM (volé aussi) et ses sachets de cannettes de Carapils (dont une ou deux ouvertes).

Le baraki n’est jamais seul dans le bus ! Il reste dans une bande d’autres barakis (car les barakis se fréquentent qu’entre eux, ASINUS ASINUM FRICAT, et parfois fréquentent les personnes normales que s’il faut le racketer ou le tabasser, dans le bus évidemment car les gens ne viendront jamais vous aider (prouvé par la société d’aujourd’hui).

La barakinisse

Si vous vous reconnaissez dans une seule de ces lignes, pas de doute, vous commencez la barakinisse. A savoir que cette maladie est incurable… ! Tu nais baraki ! Tu meurs baraki Et si par chance tu t’en sors MON VIEUX franchement, désolé de te l’apprendre, mais tu n’étais pas un vrai baraki !

 

Un terme très large

Le terme baraki regroupe un grand nombre de personnages plus ou moins diversifiés. Celui-ci désigné notamment les personnes contaminées par 2 virus très puissants et malheureusement incurables: le virus-R (racaille), le virus-Z (Zeeman) et le virus-F (fashion). En effet, ces 2 types de maladies sont comparables et les symptômes souvent très proches du barakis, ceux-ci s’entendent d’ailleurs relativement bien.

 




DEFINITION DU BARAKI PAR WIKTIONNAIRE

30082010

Origine et histoire de « baraki » Étymologie

Du wallon barakî signifiant forain, celui qui vit dans une baraque ; baraquier.

Open book 01.svg Nom commun

baraki /ba.ʁa.ki/ masculin

  1. (Belgique) (Familier) Forain ou personne habitant une caravane.
  2. (Belgique) (Familier) Personne sans manières, qui s’habille mal et qui, le plus souvent, parle mal le français.
    • Ce baraki est toujours habillé en training et passe son temps à crier sur ses enfants.
  3. (Belgique) (Par extension) Insulte.
    • Espèce de gros baraki. Baraki d’kermesse !

http://fr.wiktionary.org/wiki/baraki







Petits Echanges entre Copines |
robesdereve11 |
Bijoux Perlita |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fashion&beauty
| aminata
| Beauté, bien-être, santé 10...